3 avantages à s’entraîner

Auteure

LaGazelle

Publié

March 10, 2023

Il y a sûrement un consensus pour dire que l’activité physique est bonne pour la santé. Mais quelles sont ces bonnes choses concrètement? Et comment vivre ces conséquences positives au quotidien? On se fait un petit rappel dans cet article. Je suis au tout début de ma préparation à la saison de course 2023 et j’espère non seulement courir, mais aussi faire de la musculation, du vélo et de la randonnée cet été. Malgré mon amour pour la course, j’aime profondément le sport, découvrir, apprendre, expérimenter, tout dans le sport me fait un grand bien. Mais, on ne se le cachera pas, le temps qu’on prend pour s’entraîner, c’est du temps qu’on ne met pas ailleurs. Cette semaine, ça a pris toute une organisation familiale pour pouvoir faire 5 sorties de course à pied. Et donc, je me dis qu’il faut que ça vaille la peine. Je vous partage trois avantages, non exhaustifs, de pratiquer un sport.

L’exercice améliore le sommeil

Bon, pour être honnête avec vous, il y a certaines formes d’insomnie que le sport ne sera d’aucun secours. J’ai commencé à courir en 2010 environ, mais jusqu’en 2015, je faisais systématiquement de l’insomnie chaque soir. Je ressentais les bienfaits de la course à pied comme l’apaisement, la légèreté et la confiance en moi qui grandissaient au fur des entraînements, mais je ne dormais pas la nuit. Est-ce la faute du sport? Non, certains maux ont besoin d’autres remèdes que l’entraînement. Pour ma part, la psychothérapie combinée à du sport ont fait des merveilles sur ma qualité de sommeil.

Maintenant que ce point est mis au clair, plusieurs experts affirment et de nombreuses personnes confirment, que l’activité physique régulière, même d’intensité modérée, améliore grandement le sommeil. Une des raisons évoquées est la sérotonine qui a des propriétés antidépresseurs. Lors d’un entraînement, le corps crée aussi de l’endorphine responsable de la sensation de bien-être et dont plusieurs personnes dont moi sont dépendantes. Moi, je cours carrément après cette sensation de légèreté tant physique que mentale. Ce sentiment inexplicable que je ressens lorsque je cours, m’amène à penser, dans les bons jours comme dans les moments plus difficiles que tout va bien, car je me sens plus léger à tous les coups!

Prendre du recul face à nos défis de tous les jours

Dans notre monde où tout va de plus en plus vite, il est parfois difficile de s’arrêter pour réfléchir, prendre de la distance face à ce que nous vivons, ou simplement pour se poser. Nous nous rendons compte de la fatigue après coup, nous prenons conscience du dépassement de nos limites trop tard et nous mélangeons pommes et oranges côté émotions, car difficile de faire la part des choses sans recul.

Avec ce constat, la pratique d’une activité physique joue un rôle important lorsqu’il s’agit de se déconnecter de nos nombreuses occupations afin de prendre soin de soi. L’entraînement n’est pas la seule chose que vous pouvez faire pour vous obliger à vous arrêter de temps en temps. Il y a aussi les voyages, les massages, les soirées/soupers entre amis et bien des hobbies pour se retrouver. Mais je peux vous assurer que le sport, peu importe le sport d’ailleurs, nous amène dans un «safe place» où on peut être nous même, respirer profondément, suer s’il le faut et avoir des réflexions plus objectives.

On gagne en fierte

Je ne sais pas pour vous, mais j’entends de plus en plus autour de moi des personnes qui vivent des difficultés de non reconnaissance dans leur milieu de travail. Pourtant, il fut un temps, le travail faisait partie de ces choses intégrantes de l’identité de ceux qui nous ont précédés. Je ne dis pas que le sport peut accoter l’importance du travail, comment dire, je pense simplement qu’il faudra peut-être un peu plus de créativité pour s’épanouir autrement.

Je parle de s’épanouir autrement comme pratiquer un sport dont la pratique va au-delà des bienfaits physiques et nous permet de devenir plus fort, plus confiant, plus solide face à la vie. Sans vous dire que c’est le sport miracle, la pratique de la course à pied, le sport que je connais le mieux, contribue au sentiment de fierté. Parfois, il y a un petit stress de faire une course. D’ailleurs, peu importe la distance ou la vitesse prévue. Mais le miracle ce n’est pas de finir une course, c’est d’avoir eu le courage de commencer. Effectivement, la course à pied est beaucoup plus une question de mental que de préparation physique. Et cette confiance en soi pour réussir se construit une sortie à la fois et apporte inévitablement fierté à ceux et celles qui vont au bout de ce processus.

Heureusement, la course à pied n’est pas le seul sport ni la seule chose apportant épanouissement et bonne estime de soi. On peut avoir ce sentiment de fierté ailleurs aussi, dans d’autres sphères de nos vies. Alors, au delà de l’activité physique, je vous dirais même que si pour vous c’est la cuisine, la couture, l’art, la danse, le chant, bref, la liste est longue, foncez! La fierté de nos accomplissements est essentielle et contribue autant au bien-être qu’à la croissance personnelle. À vous de jouer!

Abonnez vous!

Je publie un nouvel article à chaque deux semaines. Si vous souhaitez rester en contact et recevoir mes articles dans votre boîte de réception, mettez votre email ci-dessous.

Articles Recents

Vivez avec le coeur

Vivez avec le coeur

Nous sommes encore en début d'année et j'aimerais à travers cet article vous souhaiter de vivre avec le cœur. Effectivement, on aspire à tant de choses. Le...

read more
Projets et résolutions 2024

Projets et résolutions 2024

Une nouvelle année c’est comme un nouveau livre de 365 pages vierge dont c’est nous qui écrivons chaque ligne, chapitre, et page. Bon, en disant cela, je...

read more

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *